Aller au contenu

Thales / Gemalto: l’arbre qui cache la faiblesse de l’Union Européenne

Gémenos, mercredi 17 avril 2019 (prouvenco-info.com)

Thales, avec l’acquisition récente de Gemalto, est un groupe international « tech » français et c’est une bonne chose. Mais est-ce la construction de l’Union Européenne (UE) qui lui a permis d’exister et de prospérer ?

Pourquoi n’avons-nous pas de meilleures coopérations comme Airbus dans tous les domaines depuis l’UE ?

Qu’avons-nous fait de mieux qu’Airbus et Ariane avec la structure de l’UE ?

Galileo, le système GPS européen très prometteur, le seul projet européen d’envergure, a été torpillé. Poussées par Washington, l’Angleterre et les Pays-Bas ont affiché leurs réserves. Ils ont obtenu l’exclusion de tout usage militaire de Galileo et firent accuser six ans de retard au projet, ce qui vaut probablement d’obsolescence en matière industrielle.

Si en trente ans on n’a pas créé un seul champion européen de niveau international c’est peut-être que le ver était dans le fruit depuis le début, comme le dénonce Philippe de Villiers dans son dernier livre (« J’ai tiré sur le fil du mensonge et tout est venu »).

D’après lui, les USA après la deuxième guerre mondiale ont manipulé la construction de l’UE pour qu’elle ne lui fasse pas d’ombre. C’est réussi.

Je crains qu’il ait raison car cette hypothèse, assez bien argumentée, a le mérite d’expliquer l’état dans lequel se trouve l’UE aujourd’hui, incapable de concurrencer ni les USA, ni la Chine, en effet, 75% des français estiment qu’elle ne fonctionne vraiment pas correctement.

Avec un peu de recul, que ce soit après la première ou après la deuxième guerre mondiale, les anglo-saxons ont à chaque fois manoeuvré pour que la France, l’Allemagne et l’Europe continentale ne se renforcent pas.

Si la France s’était imposée comme elle en avait le droit après sa victoire en 1918-1919, sans être entravée par les USA et le Royaume-Uni, nous dominerions l’Europe avec une puissance continentale bien supérieure, et nous aurions évité la deuxième guerre mondiale et le nazisme.

Malheureusement la France a gagné la guerre mais perdu la paix en 1918-1919. La perfide Albion nous aura été fatale.

Et aujourd’hui, alors que les médias de façon propagandiste et unanimiste (comme ils le font quand ils ne parlent qu’en bien de l’immigration africano-arabo musulmane) décrient le Brexit, qui peut dire quelle sera la situation dans 50 ans ?

Le Royaume-Uni aura-t-il eu réellement tort de quitter l’UE quand on fera les comptes en 2070 ?

Rien n’est moins sûr.

J . L

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *