Aller au contenu

Score du match Gilets Jaunes – Macron : 10 – 0

Arles, samedi 23 mars 2019 (prouvenco-info.com)

 

Macron a perdu. On peut même parler d’humiliation.

Monsieur le Président,

L’élégance est de reconnaître ses défaites. Votre affrontement avec les gilets jaunes en est une.

Voici les buts marqués par les Gilets Jaunes :

1-Vous vous targuiez de ne pas reculer : vous avez reculé sur la taxe sur les carburants.

2- Vous vous vantiez de suivre cette année la règle des 3% de déficit imposée par l’UE : pour apaiser la colère au mois de décembre, la peur au ventre, vous vous êtes empressé d’annoncer 12 milliards d’euros d’aides financières plombant ainsi votre objectif.

3- Vous vouliez imposer une présence limitée dans les médias : vous vous exhibez pendant des dizaines d’heures au milieu d’un public choisi.

4- Vous vouliez réconcilier les français : vous avez réussi à les diviser et susciter une haine qu’aucun président avant vous n’avez atteinte.

5- Vous nous aviez assuré qu’avec vous il n’y aurait pas de politique des fusibles, que vous assumeriez tout. Et que voit-on ? Après quatre mois d’une gestion pour le moins approximative des violences urbaines, vous prenez la décision de limoger le préfet de Paris, un fusible idéal.

6- Vous nous aviez assuré que vous aviez compris, que plus jamais vous n’adopteriez des attitudes provocantes vis à vis des français. Et voilà que vous vous faites photographier en haut des pistes de ski le jour même des violences dans la capitale (ne parlons pas de votre ministre de l’intérieur alcoolisé qui trompe sa femme au beau milieu de la piste de danse d’une discothèque le soir même d’une manifestation des gilets jaunes)

7- Vous affirmiez que rien n’arrêterait le rythme de vos réformes : force est de constater que depuis quatre mois aucune réforme d’envergure n’est amorcée.

8- Vous pensiez que le soutien au mouvement des gilets jaunes deviendrait largement minoritaire (c’était le cas lors de la grève perlée à la SNCF). Or encore la moitié des français le soutient après quatre mois.

9- Vous nous avez vendu le grand débat en espérant que tout le monde y participerait. Seul votre électorat, CSP+ et retraités ayant voté pour vous, y a contribué. Seulement 160 000 contributeurs au total, une misère, largement moins que les manifestants gilets jaunes depuis quatre mois.

10- Vous pensiez avoir mis fin au mouvement en vous achetant un regain de six points de popularité (ce qui fait deux milliards d’euros le point vu que vous avez cédé 12 milliards en décembre). Et que voit-on ? L’intervention de l’armée pour voler à votre secours ; du jamais vu depuis quasiment soixante ans et la guerre d’Algérie.

Monsieur Macron, Monsieur le président de la France,

Admettez votre défaite, adoptez un profil bas. Les français vous en seront gré. Ils ne vous en voudront pas de vous être trompé. C’est l’entêtement dans l’erreur et la prétention qu’ils n’apprécient pas. Offrez leur une consultation référendaire, accompagnez les dans une démocratie juste un peu plus directe de temps en temps.

Reconnaître votre défaite et donner la parole à vos compatriotes, c’est la seule solution applicable immédiatement, efficace et pacifique pour sortir de cette crise.

L.J

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *