Aller au contenu

Marie-Bélen Pisano : Morte pour un téléphone ?

 

Marie-Belén Pisano

Dans la soirée du dimanche 17 mars, une jeune étudiante aixoise, Marie-Bélen Pisano est sauvagement poignardée devant le métro de la Timone, dans le 5e arrondissement de Marseille. D’après les premières constatations de la police, le meurtrier, qui a pris la fuite après son crime, aurait tenté de lui dérober son téléphone portable.

 

Plusieurs pistes sont étudiées par la police, notamment celle d’un marginal ou d’un SDF déséquilibré.

 

Le quartier, tranquille il y a encore quelques années, se dégrade de plus en plus d’après les habitants.

 

Tout ce qui pouvait l’être a-t-il été entrepris par la municipalité de Marseille pour renforcer la sécurité des Marseillais ?

On peut se poser la question, notamment en ce qui concerne le nombre de policiers municipaux par habitant, deux fois moins important que dans la ville de Nice par exemple.

Et quid des caméras de surveillances dont la municipalité s’enorgueillit à longueur de conférence de presse ? En l’espèce, elles ont été déjouées par une simple capuche …

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *