Aller au contenu

Tous à nos gilets jaunes !

Vitrolles, mercredi 14 novembre 2018 (prouvenco-info.com)

 

La flambée des prix du carburant a sans doute allumé la mèche d’une grande colère populaire.

Contrairement à ce que nous ânonne le gouvernement « En Marche », et que défend bec et ongle, tel un gamin obstiné, le président « burnouté », la principale cause de ces augmentations est bien due aux taxes de l’État français : plus de 60% du prix, payé par le cochon saigné d’utilisateur (vous et moi).

Il suffit d’ailleurs de traverser la frontière et d’aller, par exemple, chez nos amis Ibères pour payer presque 50% de moins. Chose dont ne se privent pas les frontaliers français chanceux, tant Basques que Catalans.

Alors trop c’est trop et, une fois encore, les réseaux sociaux ont lancé quelques mots d’ordre, de saine et juste colère, pour exprimer et manifester l’opposition à ces augmentations abusives qui plombent le pouvoir d’achat de tout Français.

Un peu partout des comités se montent pour organiser différentes actions le 17 novembre 2018 ; Il est question d’opérations escargots à l’entrée des villes et villages, autour des ronds-points, sans violence mais avec détermination.

Il est question de faire de cette journée du 17/11, une journée « zéro consommation ». On reste chez soi ou entre amis, on se ballade, on fait des randonnées puisque ce sera un samedi, on fait un gentil repas familial chez soi avec ou sans invités mais on boycotte tout ce qui est commercial et mercantile. Bref, rien ne doit rentrer dans les caisses de l’État ce jour-là.

Pour exprimer sa solidarité avec le mouvement de contestation il est demandé d’arborer dès à présent un gilet jaune, vous savez celui qui est obligatoire dans chaque véhicule en cas de pépin sur la route, en l’étalant, bien visible, sur la guérite avant du tableau de bord, voire aussi sur le hayon arrière si vous en disposez de deux.

Cela permet de se compter et de faire tache d’huile d’ici le 17/11. Cela a aussi le mérite d’agacer et d’inquiéter le gouvernement « En Marche ».

D’aucuns diront que c’est dérisoire et qu’il faut monter d’un cran. En tout cas ce mouvement de contestation populaire inquiète bien le gouvernement vu que le directeur de la gendarmerie nationale s’est fendu d’une intervention rappelant l’obligation à ne pas bloquer les routes et que des mesures de compensations financières bancales seraient à l’étude.

Une fois de plus les grands partis et syndicats, qui ne représentent plus grand monde brillent par leur prudence et servilité envers le pouvoir. Une augmentation récente des subsides reçus expliquant sans doute cela.

Notons que le Rassemblement National, Debout la France et le député Jean Lasalle demandent à leurs élus et sympathisants de participer à ce mouvement. Il serait question que les Insoumis suivent aussi… En clair, l’opposition.

Alors, en bons Gaulois réfractaires, et puisqu’il faut bien commencer par quelque chose de concret, arborons dès à présent nos gilets jaunes dans nos véhicules, parlons-en autour de nous et participons activement à ce qui sera organisé le 17/11 dans nos différents lieux de résidence. Parfois l’Histoire démarre par des anecdotes comme l’ont prouvé les Bonnets rouges bretons il y a peu … tous à nos Gilets jaunes !

 

Thierry Lafronde

Source: Ligue du Midi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *