Aller au contenu

Matteo Salvini, l’Imperator

 

Avignon, mercredi 17 octobre 2018 (prouvenco-info.com)

 

Voilà quelques mois, les médias français se déchaînaient contre la Ligue et le Mouvement 5 Étoiles qui ambitionnaient de former une coalition gouvernementale en Italie. Depuis, ils en ont rabattu ; hormis quelques commentaires acerbes, sortes de réflexes pavloviens, les journalistes malintentionnés restent cois. Ils se retrouvent comme tétanisés devant la troïka transalpine et le leader qu’elle a engendré : Matteo Salvini.

Le chef nationaliste, vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur, n’y va pourtant pas de main morte ! Après avoir repoussé les vagues de migrants transportés par des vaisseaux de complaisance, Salvini prétend instaurer un couvre-feu pour les boutiques ethniques à l’origine de nuisances diverses. Il veut par ailleurs vider le petit village de Riace de ses 200 migrants pour les transférer dans des centres adaptés. Il en profite au passage pour faire arrêter le maire de l’endroit qui aurait eu un comportement illégal en faveur des « réfugiés ». Il prévoit en outre de recenser les biens dont disposent ces populations en Italie et dans leur pays d’origine. Bref, depuis belle lurette, aucun gouvernement occidental n’avait opéré d’une manière aussi déterminée. Il faut dire que l’heure est grave, et qu’une lutte acharnée se dessine en Europe entre les mondialistes partisans de la submersion migratoire et les patriotes, ceux que les médias désignent dédaigneusement comme « populistes ».

Bilan, 60% des Italiens consultés par les instituts de sondages se déclarent favorables à la politique audacieuse de Matteo Salvini : un plébiscite qui fait grincer les dents de Macron, de Merkel et de tous les caciques de Bruxelles !

Du reste, le leader italien veut pousser son avantage, et tout en tapant à bras raccourcis sur le Président français, et la Commission européenne, il prévoit la mise en place d’une ligue des ligues, une grande coalition européenne contre les dérives de l’UE et l’incursion afro-musulmane.

La conflagration électorale de mai prochain aura bien lieu, et sans doute que le charisme de Salvini y jouera un rôle prépondérant…

Christophe Arnould

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *