Aller au contenu

Ministère de l’Ecologie: on a évité le pire !

Aix-en-Provence, vendredi 7 septembre 2018 (prouvenco-info.com)

 

On connaît maintenant le nom du nouveau ministre de l’Écologie, le très obligeant François de Rugy. Même si cette nomination ne constitue pas un événement, et ne devrait pas révolutionner le cours des choses, elle nous épargne au moins une vilenie.

Complètement désarmé après la démission surprise de Nicolas Hulot, et pressés de le remplacer, les duettistes au pouvoir avaient un temps imaginé nommer Cohn-Bendit.

Celui-ci, sans doute inspiré par les accusations dont il fait sempiternellement l’objet, n’a pas souhaité donner suite. Ouf, il eut été pénible de se colleter un ministre au passé aussi sulfureux. Ne perdons pas de vue en effet que « Dany le Rouge » n’est autre qu’un sybarite qui s’était vanté dans un livre (Le Grand Bazar), comme à la télévision (extraits) de comportements pédophiles : « « Il m’était arrivé plusieurs fois que certains gosses ouvrent ma braguette et commencent à me chatouiller. Je réagissais de manière différente selon les circonstances, mais leur désir me posait un problème. Je leur demandais : ‘Pourquoi ne jouez-vous pas ensemble, pourquoi m’avez-vous choisi, moi, et pas d’autres gosses ?’ Mais s’ils insistaient, je les caressais quand même« .

Notons au passage que jamais ledit comportement n’a été sanctionné, sinon lors de débats qui ont opposé le libidineux à des personnalités politiques comme Bayrou ou les Le Pen père et fille. Quant aux médias, ils lui ont toujours manifesté une grande indulgence ; la même que pour Polanski !

C’est en tout cas sans beaucoup d’états d’âme que Macron a failli nous infliger ce licencieux comme représentant officiel de la France. Un représentant bien peu Français d’ailleurs puisque l’intéressé (un binational) se détermine, avec jubilation, comme apatride.

Macron ne semble pas gêné par cette philosophie : lui-même stigmatise régulièrement son propre pays. Il avait par exemple dénoncé (depuis l‘Algérie) le colonialisme français comme crime contre l’humanité, et plus récemment (toujours depuis l’étranger) accusé les Gaulois d’être réfractaires à tout changement !

Ces différentes sorties jointes aux multiples affaires qui jalonnent son mandat ne lui auront pas servi : justice immanente ou pas, Macron est au plus bas dans les sondages.

Christophe Arnould

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *