Aller au contenu

Une soirée chez les Brigandes

La Salvetat sur Agout (prouvenco-info.com, 14 août 2018)

Je connais le Groupe des Brigandes depuis leur premier album. Je l’ai découvert sur You Tube. Leur insolence, leurs textes, leur charme m’a séduit tout de suite. J’ai regardé leurs entretiens sur TV Libertés, ou sur YouTube avec le contestataire Tepa. Leurs conférences sur « Radio Brigande ».

Leur discours à contre-courant de la bien-pensance est empreint d’intelligence de clairvoyance, d’originalité. J’ai suivi les attaques qu’elles subissent en tant qu’êtres libres, résistants au système. L’enracinement, la recherche de la Tradition, le goût du Vrai, l’Amour de la France, le mépris de l’argent en font des ennemies déclarées de l’ordre mondial cosmopolite et marchand. J’ai assisté à l’un de leurs concert et j’ai noué une petite « relation courrielle » avec leur secrétaire, commentant et appréciant leur travail.

La Haine est féroce, les accuser de nationalisme et de fascisme n’était pas suffisant. Alors on les accusera d’être une Secte. Dans notre société éclatée, où la famille est moquée ou détruite, les Brigandes ont reconstruit une cellule de société traditionnelle, un Clan. Ayant une activité commune : la musique, elles ont choisi de mettre en commun leurs ressources et leurs dépenses. Elles ont choisi un lieu commun, une belle et vaste bâtisse à la Salvetat sur Agout, (vous savez le pays de cette source pétillante du Languedoc), et les familles, car les brigandes vivent en famille avec des compagnons ou des époux et des enfants beaux et polis, tout en conservant leurs intimités partagent les tâches du ménage et de la nourriture. Quoi de plus intelligent dans ce monde où l’économie et la consommation dominent tout que de réduire les frais individuels en collectivisant les charges. Etrange que nos gauchistes écolos et partageux ne trouvent pas admirable cette démarche collective. Ah mais cela ne s’appelle pas un kolkhoze; c’est un Clan.

Comme le Mir Russe, le clan est une réunion de familles où les décisions sont prises en commun dans l’intérêt de tous, simplement selon le bon sens.

Combien cette démarche met en danger l’Ordre Cosmopolite Mondial et Marchand? C’est tellement plus simple de contrôler et soumettre l’individu. Un Clan c’est un rassemblement d’énergie, de volonté et de résistance. Inacceptables !! Alors Haro sur le Clan.

La semaine dernière, le 4 août, un groupe d’Antifa, les mêmes animaux qu’à Notre Dame des Landes, l’aéroport de Nantes, sales, drogués, excités et manipulés par les tenants de l’OCMM (voir plus haut) ont investi le village de la Salvetat sous le thème « les habitants de la Salvetat en ont assez des Brigandes ». Manifestation de rue, tracts, peintures à la bombe, détérioration du mobilier public, la vermine était à son aise. Comme à Nantes, comme Place de la République à Paris. Mais ici peu de Bobos admiratifs mais des gens de la terre, du bon sens de la tradition.

La réaction générale de la population de la Salvetat (à part les témoins, militants Melanchonistes locaux ou choisis selon les mêmes critères, dans d’autres communes par FR3 ou le « Midi prétendu libre ») n’a pas été favorable aux crasseux. Comme cela m’a été dit cette fois librement et spontanément : « Ça bouge en ce moment à la Salvetat, oh pas à cause des Brigandes mais de ces voyous venus de l’extérieur pour foutre le b… ».

Partant en vacances au Portugal, je me suis organisé un itinéraire qui passait par la Salvetat. j’ai sollicité les Brigandes pour une visite et ce fut une invitation à dîner. J’allais entrer dans l’intimité du Clan. L’accueil d’Antoine fut cordial et légèrement formel, (il est nécessaire d’être réservé à l’accueil d’un inconnu) dans une belle pièce meublée d’un bel ensemble de fauteuils indonésiens (racistes les brigandes ?) en bois massifs disposés en cercle, les murs décorés de tentures peintes représentant des scénettes vikings, œuvre d’un Brigand qui ne se contentant pas de paroles de haine et produit de la peinture de haine (dixit les crasseux de l’Antifa).

Petit à petit en même temps que la glace se brisait, Brigands et Brigandes nous rejoignaient. Poignées de mains et présentations. Mais deux bises sympathiques de Marianne. Autour de bières, de Martini, de Cidre ou de jus de poire, la conversation devint tout à fait amicale. Je fis connaissance de Joël Labruyère, le compositeur des chansons des Brigandes mais surtout un esprit libre d’une clairvoyance de notre monde et d’une remarquable connaissance de nos traditions. Celui que les bien-pensants accusent d’être le gourou de la secte.

De nombreux sujets furent abordés. Bien sûr à la fois sur leurs activités, les menaces qu’ils subissent, leur mode de vie, l’anniversaire de Jean Marie Le Pen, son intelligence et sa droiture, sa reconnaissance et son émotion pour leur chanson « Vous m’avez redonné dix ans de vie !!! ». Nous avons devisé sur l’histoire, la littérature, leur façon de travailler leurs albums, six albums : « le Grand Remplacement » en octobre 2015, « France notre Terre » en juin 2016, « Foutez le camp ! » en décembre 2016, « J’élucubre à Sion » en mai 2017, « On a le temps de rien » en octobre 2017 et « Errant & Fugitif » en février 2018, six bientôt sept en trois ans et un sous le nom des Salvetoises.

Je ne vois pas de chanteurs « main-stream » qui en fassent autant. Là encore c’est la force du Clan, le compositeur vit sous le même toit que le musicien, l’arrangeur et les interprètes. Cela aussi ne plait pas à l’industrie de la musique. Nous passons à table. Un assemblage de six tables disposées en rectangle pour pouvoir accueillir de façon conviviale une douzaine ? non une quinzaine de personnes. Au milieu du rectangle un guéridon supporte une magnifique maquette de drakkar. Les Brigandes assument leurs références. La Tradition, Le Paganisme et l’Europe Chrétienne, Jeanne d’Arc et Rollon, le Donbass et la Sainte Russie. C’est notre Histoire, celle de la France et de L’Europe. Celle de nos peuples, Celtes, Vikings, Grecs, Slaves. Peuples d’Europe de Race Blanche cultivant l’indépendance et l’honneur. Le repas fut pour moi un vrai moment de bonheur, de simplicité, de gentillesse, d’amitié, de fraternité et d’humour. Et en plus délicieux. Le Clan est végétarien. Pas pour des raisons compliquées mais simplement par bon sens. Nous prétendons aimer la vie, les chiens, les chats, les chevaux, les mignons petits agneaux, les oiseaux, les canards et les poulets. Et nous acceptons de manger leurs chairs mortes en cannibales ? La chanson « l’ami fidèle » dit tout.

Quelques mots suivirent sur Brigitte Bardot qui aime les Brigandes et qui est, ne l’oublions pas, toujours l’amie de Jean Marie Le Pen. « Brigitte Bardot et la charia ça ne s’accorde pas… » Sur un buffet, un houmous délicieux, une salade, une sauce vinaigrette et une sauce basilic, mais surtout un gratin de pommes de terre et un gratin de blettes goûteux et parfumés. Je me suis régalé et servi deux fois. Comme me l’avait dit en riant Antoine, les Brigands et les Brigandes boivent du vin « végétarien ». Eh bien oui ! Ce n’est que du jus de fruit après tout. La table était bien approvisionnée en vin rouge et blanc.

Détail amusant les Brigandes boivent du vin et la plus part des brigands de l’eau. Supériorité de la Femme d’Occident, je pense. La conversation ne languit pas. Nos sujets favoris furent échangés. Je me sentais là tout à fait dans le Clan. Nos pensées se répondaient. Nos goûts en littérature, en histoire, en philosophie se confondaient. Un vrai moment d’harmonie. Une grande fraternité. Et puis ce fut le bonheur d’écouter trois chansons inédites du futur album qui paraîtra fin septembre. Trois thèmes : Résistance, La Femme Celte, Vive le Roi. Chaque chanson est un chef d’œuvre. J’attends avec impatience la parution. Puis nos conversations reprirent. Je pus goûter  un délicieux Limoncello fait par la mère du chevrier qui les fournit en fromages. Comme quoi les gens de la Salvetat n’aiment pas les brigandes…

Le Temps passait, Les brigandes ont aussi des tâches maternelles et ménagères, le temps du sommeil doit être respecté. C’est à regret que nous nous sommes quittés mais en nous promettant de nous revoir. Poignées de mains avec les Brigands et bises affectueuses des Brigandes. Le 1er septembre 2018, les Brigandes donnent un concert pour la fête de la Ligue du Midi en Petite Camargue. Je pense ne pas pouvoir y aller ayant d’autres obligations mais… En tous cas, lecteur je te conseille d’y assister. « Ne tiens jamais pour véritable ce que tu n’as pas jugé de ton libre examen ». Ce précepte doit être suivi. Face à la propagande mensongère de nos ennemis, ouvre les yeux et juge par toi-même.

Photo: DR (site les brigandes.com)

https://lesbrigandes.com

http://le-clan-des-brigandes.fr

Christian Ricard

 

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Prouvenco-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

2 réflexions au sujet de « Une soirée chez les Brigandes »

  1. pauledesbaux dit :

    nous avons connu LES BRIGANDES grâce à LA LIGUE DU MIDI qui nous font un plaisir chaque fois renouvelé, de les inviter ET NOUS EN SOMMES RAVIS car elles « parlent » vrai, elles CHANTENT JUSTE, elles SONT BELLES de cet beauté interieure qui illumine l’endroit où elles sont ET LA FRANCE qu’elles aiment par-dessus tout, allez donc chercher où vous pourriez trouver autant de qualités à la fois AH il y en a qui préfère MERDINEmais ils en sont MORTS ou BLESSES à vie peut-être ? ce merdine a pour lui la presse, la télé, un con qui paie pour le recevoir…

    NOUS N EN SOMMES PAS ET NOUS NE LE SERONS JAMAIS (et tout à fait entre nous : nous ferons ce qu’il faut pour l’empécher de se produire AU BATACLAN LIEU DE MEURTRE que le résident cautionne puisque ne respectant l’HONNEUR et le RERSPECT de ses citoyens, il n’interdit pas CE CONCERT qui fait l’éloge de l’islamisme criminel il n’aurait qu’à lire de coran de ses meilleurs amis, sa garde « très rapprochée »tant que çà devient indescent »

    Répondre
    • Jean-Marie Guiglia dit :

      Un bien joli mail, merci de diffuser et faire connaître le site au plus grand nombre.
      Bien cordialement.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *