Aller au contenu

Gironde : Robert Ménard agressé par des militants de gauche

Prouvenco-info 06 mai 2018 via infos-bordeaux.fr

Le maire de Béziers Robert Ménard a été agressé samedi 5 mai à Saint-André-de-Cubzac (Gironde), alors qu’il devait intervenir lors d’un débat sur « la recomposition politique », notamment sur le rapprochement entre la droite et le Front national.

« Aujourd’hui j’ai été agressé physiquement par des fascistes de gauche »  a déclare l’élu dans un tweet. Ce dernier a été bousculé, comme on le voit dans une vidéo publiée par France 3 Gironde. Il est même projeté au sol !

Les manifestants étaient des sympathisants du Parti socialiste, du mouvement En marche, et du Parti communiste. Ils étaient réunis à l’appel de ces trois partis, afin de faire « face à la menace qui plane sur les fondements de la République », comme le soulignait Louis Cavaleiro, secrétaire de la section locale du PS.

La femme de Robert Ménard, députée de la 6e circonscription de l’Hérault, a également pointé du doigt le manque de réaction des forces de l’ordre. Elle dénonce une agression qui s’est déroulée « en présence d’élus et en l’absence très remarquée des gendarmes« .

En effet, de nombreux élus de gauche étaient présents lors de cette altercation. Dans un communiqué de presse, le Front national dénonce la présence d’un certain nombre d’entre eux dans une manifestation violente : « Stéphane Pinston (conseiller municipal socialiste de Saint André de Cubzac), de Célia Monseigne (maire socialiste de Saint André de Cubzac), de Jean-Paul Labeyrie (maire de Laruscade), de Michèle Lacoste (conseillère départementale socialiste) ou encore de Philippe Plisson (maire de Saint Caprais de Blaye et député socialiste de la 11èmecirconscription de Gironde) ».

Par ailleurs, comme le précise le journal France bleu Gironde, « des jets d’urine ont été également envoyés en direction des participants à la conférence » !

Interrogé sur Boulevard Voltaire, Robert Ménard a annoncé avoir porté plainte et dénonce aussi la responsabilité des élus qui les avaient appelés à manifester contre sa venue.

Hormis les élus du Front national, les élus et autorités localement sont restés étrangement silencieux devant une agression commise sur un élu de la République.

Source: Boulevard Voltaire
Source vidéo: France 3 Gironde
Crédit photos: DR

2 réflexions au sujet de « Gironde : Robert Ménard agressé par des militants de gauche »

    • Jean-Marie Guiglia dit :

      Merci pour votre commentaire et vive l’humour et la dérision d’ou qu’ils viennent.
      La rédaction

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *