Aller au contenu

La mort prochaine du quotidien La Marseillaise?

Marseille le 06 mars 2018 (prouvenco-info.com)

Le quotidien communiste La Marseillaise est au plus mal. Nous l’avions déjà évoqué dans nos précédents articles du 28 novembre 2016 et du 12 juillet 2017. C’est l’ultime sursaut avant la vraisemblable disparition définitive de ce journal lancé en 1943 pendant la guerre. A l’appel de leur principal syndicat, la CGT, les salariés sont « invités » à manifester demain mercredi 7 mars dès 08h30 devant le tribunal de commerce de Marseille. Baroud d’honneur pour défendre un journal géré depuis tant d’années dans un esprit partisan , le reflet d’une idéologie communiste qui s’éteint de par le monde.

En effet le journal avait été repris en 2015 par les Editions des Fédérés, dirigées à l’époque par le dénommé Pierre Dharréville, alors secrétaire départemental du PCF et devenu depuis député de la 13ème circonscription des Bouches-du-Rhône. Un licenciement important de 91 puis 27 personnes avait été imposé pour soi-disant remettre le journal à flots. Les communistes semblent beaucoup plus à l’aise dans la critique permanente et la contestation systématique que dans la gestion de leurs propres affaires. Mais là, j’enfonce une porte ouverte, car cela tout le monde le sait.

Il y a bien eu, en plus, d’autres tentatives pour sauver le quotidien avec notamment l’apport de 300000€ par le groupe Média en fin d’année dernière et peut être la possibilité d’en remettre autant? Rien n’est moins sûr car la situation est critique, d’aucuns comparant ce journal au tonneau des Danaïdes c’est dire!

Dans le cadre d’un redressement judiciaire, le tribunal de commerce aura la lourde tâche de valider ou non une nième période d’observation  pouvant aller jusqu’à la fin mai 2018. Après quoi les juges décideront si oui ou non le journal pourra rembourser sa dette colossale de 7 millions d’euros à ce jour, et si le quotidien sera à même de continuer son activité. Il faudra alors passer sûrement par un plan de sauvegarde de l’emploi et donc de nouveaux licenciements; les syndicalistes eux-mêmes semblent résignés.

La suite au prochain numéro.

Louis GIRAUD

Crédit photos: DR

 

 

2 réflexions au sujet de « La mort prochaine du quotidien La Marseillaise? »

  1. patphil dit :

    qui encore lit ces articles? on sait d’avance ce  qui y figure!

    même avec la manne gouvernementale ils n’y arrivent pas…

    Répondre
    • Jean-Marie Guiglia dit :

      Bonjour et merci pour votre mail. Oui vous avez raison, l’agonie est proche.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *