Aller au contenu

La réélection de Poutine gêne les occidentaux et la bien-pensance

Gardanne 20 mars 2018 (prouvenco-info.com)

 

Vladimir Poutine, au terme d’une campagne sans grosse surprise , a été réélu avec plus de 71 % des voix (derniers chiffres connus).

Affronté à plusieurs adversaires, il les domine de plusieurs têtes. Mais il faut remarquer le score honorable du candidat du parti communiste, qui capitalise près de 15 % des voix. Ce n’est pas mal quand on se remémore l’histoire et le passé de l’Union Soviétique, mais ce que nous savions de l’URSS c’était à travers la presse et les médias occidentaux. Les soviétiques avaient peut-être une autre vision.

 

Poutine a été réélu avec près de trois quart des voix parce qu’il a réussi à redonner à son pays un rôle de grande puissance tout en redressant la situation intérieure.

Il faut se souvenir de ce qu’était la Russie dans les années 1990 : ruinée, dépecée de ses républiques fédérées, elle commençait même à perdre quelques unes de ses quasis provinces du Caucase mise en échec par quelques milliers de combattants islamiques. Son économie était tombée aux mains d’apparatchiks du parti communiste reconverti en hommes d’affaires mafieux et prédateurs. Ses richesses (pétrole, gaz, minerais) étaient la proie des multinationales anglo-saxonnes. Sa technologie et ses savants partaient à l’ouest.

Poutine a su arrêter cette agonie, en définitive avec doigté mais fermeté, sans tomber dans une répression féroce. Et il a surmonté les sanctions occidentales décrétées par les américains sous l’impulsion des néo-cons, terme désignant une idéologie concoctée par des trotskistes dans les années 70.

 

Humilié au Kosovo et en Libye où les puissances occidentales (sous l’égide du cher oncle Sam) l’ont traité en minus, il a su prendre sa revanche en Syrie bloquant net les projets américain, saoudien et qatari et il a su se faire entendre d’ Erdogan, sans jouer les va-t’en guerre, dans une partie difficile.

Alors pour tout ça le Peuple Russe lui a été reconnaissant.

Mais en Occident les esprits chagrins autant que politiquement corrects, aiguisés par l’aigreur vont nous jouer la partition de la violation des règles démocratiques (bourrage d’urnes, pressions, etc , bref le bla-bla habituel). Et dans les pures et virginales démocraties occidentales tout est-propre et net ?

 

Plus de 67 % des Russes sont allés voter, faut-il rappeler que Macron a obtenu 66% des voix exprimés mais 43 % des inscrits ( avec plus de 25% d’abstentions et 12 % de blancs et nuls ) : une victoire donc relative pour notre président.

Faut-il rappeler dans quel climat s’est déroulée la campagne présidentielle où le candidat de la droite François Fillon a été criminalisé pour des faits qui étaient parfaitement légaux à l’époque. Les médias, quelques magistrats idéologiquement et politiquement marqués, ont littéralement bousculé la loi (une sorte de coup d’état médiatique et judiciaire dans la pure ligne des révolutions de couleur) pour imposer le choix de l’oligarchie mondialiste.

 

Les Etats-Unis , autre donneur de leçon en la matière, et proclamé «  la plus grande démocratie du monde », ne sont pas en reste pour les pratiques démocratiques déviantes : plusieurs millions d’électeurs qui ne sont pas citoyens américains votent régulièrement mais illégalement à la présidentielle pour la plus grande satisfaction des Démocrates (la façon américaine de dire les socialistes). Trump a voulu faire enquêter sur cette pratique mais il s’est heurté au refus de collaborer de la plupart des états américains qui avaient tout intérêt à ce que la poussière reste sous le tapis. On peut aussi se souvenir de l’élection de Kennedy (à 200000 voix près)qui s’est faite grâce au bourrage d’urnes à Chicago par la mafia.

 

Alors chère citoyenne, cher citoyen français lorsque vous entendrez médire à longueur de télé sur les conditions du vote en Russie et l’élection de Vladimir Poutine, partez d’un grand éclat de rire.

 

Xavier Vieil.

 

Crédit Photo: DR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *