Aller au contenu

Dieudonné indésirable à Marseille: censure ou acte politique?

Marseille le 13 septembre 2017 (prouvenco-info.com)

Dieudonné, le célèbre humoriste, devait se produire dans la cité phocéenne dimanche 19 novembre prochain. Le Sénateur-maire Jean-Claude Gaudin en a décidé autrement en annulant le spectacle qui devait se tenir dans la salle du Dôme.

Ci dessous le communiqué de la mairie: « Le Dôme n’accueillera pas le spectacle de Dieudonné. La politique conduite par Jean-Claude Gaudin à Marseille a toujours été en effet, fondée sur l’ouverture et le respect de l’autre, la fraternité et la solidarité. Le Sénateur-maire de la deuxième ville de France a toujours veillé à maintenir une harmonie au sein du tissu social marseillais. Une ville multiculturelle comme Marseille ne peut donc pas accepter un spectacle qui, au prétexte d’humour divise, fracture et oppose. A fortiori, quand ce spectacle aborde le thème de « La Guerre » et qu’il est proposé par un homme déjà condamné pour incitation à la haine raciale et antisémitisme. La ville de Marseille n’accueillera pas le spectacle de Dieudonné le 19 novembre prochain au Dôme. L’annonce de ce spectacle a d’ailleurs, d’ores et déjà, provoqué une émotion considérable au sein de notre ville et est susceptible d’engendrer des troubles à l’ordre public. »

   Par cette décision le maire de Marseille ne semble pas apprécier l’humour tout en s’arrangeant avec la liberté d’expression. En Europe pourtant la convention européenne des droits de l’homme précise clairement que: « Toute personne a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté d’opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontière. » En France également, la liberté d’expression est un principe absolu, confer l’article 11 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789  « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi ».

  Mais ces textes sont vite oubliés quand il s’agit de Dieudonné. Certes l’humoriste a déjà été condamné à  plusieurs reprises  pour injures, provocation, incitation à la haine etc etc Mais très souvent également la justice lui a donné raison. Alors pourquoi cet acharnement? Le Sénateur-maire agit il sur ordre? Dieudonné est-il opportuniste et dit-il dans ses sketches ce que ses très nombreux fans veulent entendre?  Est-ce la vérité ou est-ce de l’humour? Qui peut dire ou est la frontière et pourquoi? Y a t-il deux catégories d’humoristes: les officiels de la bien-pensance et les maudits? A travers toutes ces interrogations, c’est le débat de la censure qu’il faut évoquer. Depuis de nombreux mois déjà et dans tous les domaines, avec le vernis démocratique ad hoc, le rouleau compresseur de la censure s’est mis en marche. Dans les medias c’est déjà une évidence, dans les réseaux sociaux les choses s’accélèrent et se compliquent pour les défenseurs de la Liberté.
    Alors est ce que Gaudin a raison d’annuler le spectacle d’un humoriste ? Je crois à l’inverse qu’il va contribuer à l’aura de ce dernier. Nous verrons bien.
  Jean-Marie GUIGLIA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *