Aller au contenu

L’abbé de Notre-Dame de Vie à Venasque mis en examen pour abus sexuels.

Venasque 18 juillet 2017 (prouvenco-info.com)

Venasque est une charmante commune du Vaucluse, proche d’Avignon, l’une des 157 membres de l’association des plus beaux villages de France.  Mais devant cette carte postale idyllique, Venasque se serait bien passée de ce fait divers annonçant la mise en examen d’un abbé de l’institut de Notre-Dame de Vie. En effet la mise en examen du prêtre Alain B. remonte déjà au 27 juin, mais nous l’avons appris il y a 24 heures à peine. Les faits sont gravissimes puisqu’il s’agit d’abus sexuels sur mineure. La victime a porté plainte contre l’ecclésiastique pour des actes qui remontent à plus de 11 ans. N’oublions pas que la législation pénale à ce jour porte la prescription pour les mineurs à 20 ans après la majorité tant pour les viols que pour les délits sexuels aggravés.

Le prêtre Alain B. a immédiatement été relevé de ses fonctions par son supérieur le père Benoît Caulle, responsable général des prêtres de Notre-Dame de Vie,  qui a déclaré avoir pris « Immédiatement et à titre conservatoire, en attendant que la justice se prononce, des mesures d’éloignement de tout mineur concernant l’abbé Alain B. et lui ai notifié l’interdiction de tout exercice public du ministère ». C’est un minimum me semble t’il pour que la justice puisse convenablement faire son travail et, sait on jamais, éviter toute récidive même tardive!

Mais au delà de ce drame l’on constate que le christianisme et l’église catholique en particulier sont depuis des années sous le feu des projecteurs sur ce sujet très sensible de la pédophilie sans arriver à y mettre un terme définitivement. Il y a 4 mois, Elise Lucet dans son émission Cash Investigation, traitait l’importance de ce sujet sous l’angle du silence et de la complicité très souvent au plus haut niveau de l’église.

Les scandales se suivent, se ressemblent et s’amplifient à l’encontre de ces personnes « sensées » ayant autorité sur des mineurs sans défense. Quelle honte! Alors pourquoi: le célibat des prêtres? peut être. Une maladie mentale ou perversion humaine? pourquoi pas. Les dérives obsessionnelles liées aux fondamentaux du monothéisme? plus vraisemblablement ou les 3 à la fois?

A très bientôt pour le prochain scandale.

Jean-Marie GUIGLIA

4 réflexions au sujet de « L’abbé de Notre-Dame de Vie à Venasque mis en examen pour abus sexuels. »

  1. COUSIN dit :

    J’admets l’horreur de ces faits, mais pourquoi serait-ce des « dérives obsessionnelles liées au fondamentaux du monothéisme » ?? Les professeurs et animateurs de camps de vacances commettant cet ignominie sont donc tous pratiquants d’un monothéisme ou célibataires ? Derniers chiffres en dates : 30 professeurs de l’éducation nationale accusés de pédophilie en 2016. Ou sont vos articles de presse ? Si vous pouviez m’en faire parvenir quelques uns ! Merci d’avance. Cordialement.

    Répondre
    • Jean-Marie Guiglia dit :

      Bonjour Monsieur et merci pour votre commentaire.
      Vous avez raison de dénoncer tous ces actes horribles et condamnables. Certes il existe de trop nombreux cas qui ont également été commis par des enseignants ou autres animateurs qu’ils soient célibataires ou non. Il n’empêche que dans le cas présent, il s’agit d’un ecclésiastique avec une enquête en cours qui ne veut pas dire culpabilité. Dont acte. Mais les exemples sont depuis si longtemps et tellement nombreux au sein de l’Eglise en France comme à l’étranger et à tous les niveaux de la hiérarchie que même le pape a dû intervenir, s’en expliquer et vraisemblablement donner des « consignes et recommandations ». En vain semble t’il car les personnes qui seraient concernées n’hésitent plus et continuent régulièrement à se manifester pour témoigner et dénoncer l’inadmissible. Ce qui est déplorable également c’est que ces religieux dotés d’une autorité morale et sacrée devraient être irréprochables sans aucune exception. Hors ce n’est pas le cas.

      Répondre
  2. Frappin dit :

    Il me semble que vous allez un peu trop vite en besogne,ce prêtre est mis en examen ,cela signifie qu’une enquête est ouverte et ne prouve pas ,a priori,la véracité des faits.Le responsable de cet Institut Séculier semble avoir pris les mesures qui s’imposent en de tels cas,cela contredit donc la thèse selon laquelle les autorités religieuses couvriraient de tels actes.D’autre part je ne comprends pas ou se trouve le problème du célibat,pour avoir travaillé avec des enfants en foyer spécialisé je puis vous assurer que les cas d’abus sexuels sur des enfants ou des pré-adolescents se manifestent très souvent dans le cadre familial élargi.Les familles décomposées et « recomposées » sont propices à ce genre de graves délits,tout autant que la pornographie ambiante au sein de notre société,certaines personnalités ne cachent pas leurs attirances pour les mineurs et en font parfois des livres confessions.

    Je ne comprends pas ce que signifie: « dérives obsessionnelles liées aux fondamentaux du monothéisme ».Dois-je vous rappeler que le Judaïsme,l’Islam,le Christianisme et d’autre religions sont monothéistes,pourquoi dans ce cas ne s’en prendre qu’aux prêtres catholiques?

    Il y a quelques année l’UNICEF dénonçait le nombre croissant d’agressions à caractère pédophile sur de jeunes garçons en Afghanistan,alors que les femmes sont totalement invisibles en ce pays!

    Pensez-vous qu’il soit bon pour de très jeunes garçons de se retrouvés au sein de monastères bouddhistes entourés exclusivement d’hommes?

    D’autre part ne relève-t-on pas également de très nombreux cas de pédophilie dans l’enseignement publique,dans les clubs sportifs ou  colonies de vacances ?

    Pourquoi cet acharnement contre l’Eglise Catholique?

    Cela nous ramène aux années sombres du siècle dernier,le régime nazi a tenté lui aussi de mener une propagande de ce genre,certainement afin de justifier la violation du concordat et de supprimer l’enseignement catholique, ainsi que tout mouvement catholique, au profit du Parti National Socialiste et de la Jeunesse Hitlérienne. Depuis la révolution de 1917 les communistes agissaient déjà ainsi envers les chrétiens orthodoxes et les minorités catholiques.

     

     

     

     

     

    S

     

    Répondre
    • Jean-Marie Guiglia dit :

      Madame ou Monsieur bonjour et merci pour votre commentaire.

      Vous avez raison de dénoncer tous ces actes horribles et condamnables. Certes il existe de trop nombreux cas qui ont également été commis par des enseignants ou des animateurs qu’ils soient célibataires ou non. Mais aussi comme vous le dites justement dans un cadre familial élargi. Il n’empêche que dans le cas présent, il s’agit d’un ecclésiastique avec une enquête en cours qui ne veut pas dire culpabilité. Dont acte. Mais les exemples sont depuis si longtemps et tellement nombreux au sein de l’Eglise en France comme à l’étranger et à tous les niveaux de la hiérarchie que même le pape a dû intervenir, s’en expliquer et vraisemblablement donner des « consignes et recommandations ». En vain semble t’il car les personnes qui seraient concernées n’hésitent plus et continuent régulièrement à se manifester pour témoigner et dénoncer l’inadmissible. Ce qui est déplorable également c’est que ces religieux dotés d’une autorité morale et sacrée devraient être irréprochables sans aucune exception. Hors ce n’est pas le cas. Il n’y a aucun acharnement contre l’Eglise catholique, mais les exemples, voir l’actualité depuis au moins 20 ans, sont si nombreux pour cette Eglise que l’on peut se poser des questions, sans parler des affaires prescrites, couvertes ou étouffées par la hiérarchie ecclésiastique. Le commentaire vaut bien sûr pour toutes les variantes du monothéisme car finalement toutes les religions que vous citées sont issues d’une matrice commune, mais ceci est un autre sujet.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *