Aller au contenu

A Marseille les jours se suivent et se ressemblent.

Un meurtre de plus dans les quartiers nord de Marseille! Plus personne ne s’étonne, déjà une petite dizaine depuis le début de l’année. C’est devenu tellement « banal » qu’il y a juste un entrefilet dans les pages faits divers des journaux, jusqu’au prochain.

C’est hier dans la nuit du 28 février au 1 mars qu’un homme d’une vingtaine d’années a été pris pour cible dans le 13ème arrondissement de Marseille à la cité des Lauriers. Le jeune homme dont l’identité n’est toujours pas révélée est mort à l’hôpital ou il avait été conduit. Comme on dit, il était connu des services de police pour des faits liés au trafic de stupéfiants et aux armes.

Selon le nouveau procureur de la République de Marseille, Xavier Tabareux, « …aucun élément ne permet de caractériser un règlement de comptes… » sic ! Il n’empêche qu’il y a bien quelqu’un, qui au point de tirer sur la victime avec semble t’il un fusil de chasse , n’appréciait manifestement  pas  celle ci; c’est le moins qu’on puisse dire. L’enquête est ouverte.

Les marseillais désabusés et passifs, restent perplexes devant cette situation d’insécurité, de violence et trafics en tous genres. La police, toujours très occupée avec Vigipirate, ne peut que compter les points puisque après tout, ces voyous s’éliminent entre eux. Mais le problème reste entier.

A Marseille, les statistiques d’homicides volontaires sont en hausse, l’année 2017 sera t’elle plus dramatique encore que 2016 qui fût l’année la plus meurtrière depuis 30ans? Les paris sont ouverts.

Marius BOUFFARTIGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *