Aller au contenu

Quand les politiques tentent d’acheter les bonnes grâces de la presse….

« 21/03/2017 – 20h15 Montpellier (Lengadoc Info) Tradition politicienne française, les députés disposent chacun d’une réserve parlementaire, une enveloppe annuelle qu’ils utilisent en subventionnant des associations et des collectivités dans leurs circonscriptions respectives. Depuis 2012, l’Assemblée Nationale publie chaque année les montants et les bénéficiaires de cette réserve parlementaire. Ainsi, pour l’année 2016 c’est plus de 81 millions d’euros qui ont été distribués par les députés.

Dans le département de l’Hérault, un nom revient souvent parmi les bénéficiaires de cette réserve parlementaire, il s’agit du Club de la Presse Languedoc-Roussillon. A l’approche des élections législatives, doit-on y voir une tentative des députés sortants de se mettre dans la poche les journalistes locaux ? Les chiffres sont évocateurs…

38 000 € de subvention aux journalistes dans l’Hérault en 2016

Pour l’année 2016, les députés de l’Hérault ont octroyé 38 000 € à la presse. Sur cette somme, le Club de la Presse Languedoc-Roussillon a bénéficié de 28 000 € donnés par cinq des neuf députés que compte le département. Les 10 000 € restants ont été distribués à la web TV de la Paillade, Kaina TV (8 000 €) et à l’association de Radio Clapas (2 000 €). Voici le détail des sommes versées :

Jean Louis Roumegas (EELV) : Club de la Presse 2 000 €, Radio Clapas 2 000 €

Anne Yvonne Le Dain (PS) : Kaina TV 8 000 €

Fanny Dombre Coste (PS) : Club de la Presse 5 000 €

Sebastien Denaja (PS) : Club de la Presse 3 000 €

Christian Assaf (PS) : Club de la Presse 6 000 €

Patrick Vignal (PS) : Club de la Presse 12 000 €

Une stratégie en vue des élections législatives

Si le recours à la réserve parlementaire afin de financer des associations de journalistes n’a rien d’illégal et que les députés sont parfaitement dans leur bon droit, la comparaison entre les subventions attribuées par les parlementaires au Club de la Presse Languedoc-Roussillon en 2016 et celles des années précédentes soulèvent quelques interrogations.

En effet, si le Club de la Presse Languedoc-Roussillon a pu bénéficier de 28 000 € de subvention de la part de cinq députés en 2016, ces derniers ont été beaucoup moins généreux les années précédentes. En 2015, le Club de la Presse n’a reçu que 4 000 € provenant de la réserve parlementaire d’un seul député, Patrick Vignal. Et en 2014, les parlementaires héraultais n’ont pas donné un centime à cette association de journalistes !

Visiblement, à l’approche des élections législatives certains semblent se découvrir une soudaine passion pour les journalistes ».

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *