Aller au contenu

Les démêlés judiciaires de Maryse Joissains-Masini

Maryse Joissains-Masini vient d’être renvoyée devant le tribunal correctionnel.

La première magistrate de la ville d’Aix en Provence est accusée de détournement de fonds publics et de prise illégale d’intérêts. Avec cette nouvelle affaire, sale temps pour Les Républicains. Après François Fillon, c’est au tour de « Maryse » comme l’appelle les Aixois d’être poursuivie.  Dans les deux cas ils affirment être les plus honnêtes élus qui soient Sic ! Mais sachons faire le distinguo.

Que reproche t-on à Maryse Joissains-Masini? S’agissant de la prise illégale d’intérêts, le juge River reproche à Madame le Maire une promotion pour le moins étonnante dès avril 2013, de son chauffeur, Monsieur Omar Achouri en tant qu’agent territorial de catégorie A. Celui-ci cumulant, je cite le juge, « des fonctions qui suggèrent l’abondance de ses qualités »  à savoir: chauffeur de Maryse Joissains-Masini Maire mais aussi chauffeur de Maryse Joissains-Masini, Présidente de la Communauté du Pays d’Aix (CPA), attaché territorial, assistant parlementaire et collaborateur de son cabinet, le tout pour pratiquement 4500€ net par mois.  Monsieur Omar Achouri a-t-il toutes les compétences requises dans les domaines administratifs, financiers, rédactionnelles etc etc exigées pour un attaché territorial de catégorie A, that is the question?

Lors de la commission que présidait en 2013 Madame le Maire statuant sur les promotions, il y avait plus de 160 candidats, Monsieur Omar Achouri arrivant en 50ème position, bien derrière d’autres responsables de service sûrement très compétents et gérant des budgets  conséquents. Eh bien devinez qui fût promu?

Concernant le détournement de fonds publics, il est reproché à Madame Joissains-Masini d’avoir embauché à  la CPA, une collaboratrice responsable de la protection animale alors que contrairement à la mairie, la CPA est incompétente dans ce domaine.

Pour toutes ces affaires, la peine maxima encourue par Madame Joissains-Masini serait de 10 ans de prison et d’un million€ d’amende; mais nous n’en sommes pas là.

Enfin il y a le cas de Christophe Achouri, fils d’Omar cité plus haut. Le juge lui reproche des faits de « concussion » c’est à dire qu’il n’a pas rempli la mission dont il avait la charge, mais il en a bien encaissé la rémunération! Pour mémoire il est rentré en 2004 à la CPA, affecté à une piscine qui était fermée toute l’année mais tout en bénéficiant d’une voiture de fonction…Là aussi des explications s’imposent.

En cette période électorale, de boules puantes, et d’affaires en tous genres il n’est pas bon être membre du parti Les Républicains. Attachez vos ceintures, la mairie d’Aix en Provence traverse une zone de turbulences.

Marius BOUFFARTIGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *