Aller au contenu

Fermeture d’une mosquée à Aix en Provence

Il en aura fallu du temps pour fermer l’une des mosquées d’Aix-en-Provence:

la mosquée Dar-es-Salam. C’est en raison de l’état d’urgence que la préfecture a décidé la fermeture administrative de cette mosquée. L’état d’urgence est en vigueur dans notre pays depuis des mois et des mois mais c’est seulement depuis hier mercredi 01 février 2017, que la décision a été prise. On a vu les services préfectoraux autrement plus rapides en d’autres occasions !

Et pourtant aux dires des nombreux témoignages et commentaires dans la presse et réseaux sociaux, tout le monde savait que la mosquée Dar-es-Salam était un centre islamiste radical et particulièrement actif, son Iman en tête. D’ailleurs le ministère de l’intérieur parle de ce dernier comme un individu prônant « une idéologie radicale appelant à la discrimination ainsi qu’à l’animosité à l’égard des autres » , rien que ça. Et de continuer en précisant qu’il se livrait à « un prosélytisme particulièrement actif voire agressif, exerçant une forme de pression sociale sur les habitants du quartier »

Laurent Nunez, le préfet de police de Marseille d’ajouter enfin dans son arrêté que cette mosquée était un « lieu de référence influent de la mouvance salafiste  qui accueille également des femmes revêtues du voile intégral ». Fermez le ban.

Cette fermeture d’une mosquée salafiste pouvant accueillir plus de 350 personnes pour la prière du vendredi, est la première du genre pour notre département. Il faut dire que dans le département des Bouches du Rhône ou l’on comptabilise déjà pas moins de 107 mosquées et salles de prières, la communauté musulmane est très importante, peut être la première de France? Est-ce une raison pour laquelle l’état n’ose pas agir comme il le devrait? Déjà le 26 novembre 2015, le journal la Provence dans son édition internet parlait de 10 à 15 mosquées de notre département dans le viseur du préfet hors à ce jour en France, seule une petite vingtaine d’entre-elles auraient fait l’objet d’une fermeture. Quoi qu’il en soit si l’on peut se réjouir de cette décision, elle reste encore bien insuffisante.

Dormez bien bonnes gens, l’état veille!

Viviane Voulant

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *