Aller au contenu

Fête de la Ligue du Midi : de l’invasion à la résistance

Ligue du Midi

 

Dimanche dernier 4 septembre 2016 dans le Gard, s’est tenue la grande fête de la Ligue du Midi. Une réussite pour son président Richard Roudier, avec plus de 120 participants. Ce dernier a ouvert cette journée en lisant un message du Général Piquemal adressant « ses sentiments amicaux et fraternels » et  s’excusant de ne pouvoir être présent.

Puis il a rappelé les faits et actions majeurs de la ligue du Midi de l’année, tous placés sous le signe de la résistance « résistance au terrorisme, résistance à l’islamisme, résistance aux kollabos ». Ce sont d’importantes actions de terrain réalisées tous les mois comme par exemple je cite :

 

Le 17 novembre 2015  à Lunel, 4 jours après les attentats, rassemblement de la Ligue à Lunel (ville symbole du djihadisme en Occitanie). Pour la 1ère fois, les forces de l’ordre (gendarmerie) sont à nos côtés en gilets pare-balles et fusils d’assaut. 50 militants présents ont été convoqués de bouche à oreille afin d’éviter toute attaque.

Le 6 février 2016 à Montpellier c’est la manifestation sous l’égide de Pegida « Sauvons le pays », premier grand rassemblement de la Ligue depuis sa création. 350 personnes devant la préfecture. La manifestation n’est pas interdite, c’est pratiquement le seul cas en France. Un plateau de personnalités imposant : Alain de Peretti, Pierre Vial (Terre et Peuple), Jean Théron de Riposte Laïque, Ester Gallego de Catalogne sud. Présence de nombreux militaires en civil, sympathisants de la ligue. Aucun incident.

Le 5 avril toujours à Montpellier, action contre Houria Bouteldja qui venait distiller sa haine du « blanc » dans les locaux de la CIMADE. Les pseudos « indigènes de la République » baissent le rideau de fer. Slogan « Houria Cass’ toi, la rue n’est pas à toi ! », « dehors les Kollabos » et « racisme anti-blanc-mairie complice ».

Le 15 mai 2016  dans le quartier de la gare, la Ligue du Midi inaugure sa première Ronde citoyenne, entre 22 h et 23 h, suite à l’agression crapuleuse, quelques jours auparavant, d’un syndicaliste étudiant proche de la Ligue. Distribution de tracts. Aucun incident .

Le 18 juin 2016  la ligue se déplace à Perpignan pour une Journée de cohésion avec les identitaires catalans et une participation à une manifestation d’un millier de personnes organisée par Convergence Démocratique Catalane (CDC) en faveur du « statut ». Participation d’une vingtaine de militants.

19 juillet 2016 à Montpellier/Aigues Mortes, suite à l’attentat du 14 juillet à Nice, la Ligue organise 2 rassemblements le même jour à Aigues Mortes (Gard) avec présence de membres et responsables du FN à titre individuel et Montpellier (Hérault) avec 70 militants sous l’Arc de Triomphe. La vidéo aura touché 1,3 million personnes dont 565.000 sur facebook, 15.000 partages ce qui nous vaut de doubler le nombre de nos amis .

Richard Roudier a profité de cet épisode pour signaler sous un tonnerre d’applaudissements la présence d’élus du Front National venu en voisins de Vauvert et de Saint Gilles : Jean-Luc et Nicolas Meizonnet ainsi qu’Anne-Marie Collard.

21 août 2016 à Palavas c’est la fameuse manifestation anti-burkini sur la plage organisée par des jeunes du village. Pour la première fois, la Ligue est sollicitée par de « vrais gens » afin de leur venir en aide…. »

 

« La Ligue du Midi, c’est aussi une organisation de plusieurs centaines de membres »

 

Richard Roudier a rappelé que « La Ligue du Midi, c’est aussi une organisation de plusieurs centaines de membres qui à partir du Bas-Languedoc a permis le lancement d’une entité identitaire en Catalogne-nord sous la direction de Llorenç Perrié ici présent ».

Il a précisé également que « la Ligue est en train de lancer une antenne à Toulouse, nouvelle capitale de l’Occitanie recomposée… ».et a souligné « que la Ligue n’est pas peu fière de s’être impliquée dans la victoire du nom d’Occitanie même si elle aurait préféré que ce nom prenne en compte le deuxième pilier sudiste de notre région à savoir l’identité catalane ».

 

Il a continué son discours en précisant « le soutien de la Ligue à d’autres organisations grâce au réseau qu’elle a su tisser depuis des années :

– Soutien au mouvements des pendus (professions libérales) le 5 mars devant le RSI à Montpellier

– Action anti-halal en soutien à Vigilance Halal lors de l’Aid el Kébir.

– Soutien le 28 juillet aux associations catholique et protestante lors de l’hommage au père Hamel devant le parvis de l’Opéra-Comédie à Montpellier

– Appui indéfectible aux diverses activités des Veilleurs et de La Manif Pour Tous

C’est ensuite au tour d’Erick Cavaglia d’animer la table ronde sur le thème « Identité-territorialité » avec la participation d’Alain De Peretti docteur vétérinaire, Philippe Gibelin président de Nationalité-Citoyenneté-Identité (Gard), Llorenç Perrié (Catalogne-nord) et Baptiste Casa (Vaucluse).

Les échanges ont été très fructueux, montrant parfois quelques divergences d’appréciation entre les différents secteurs géographiques et humains. Mais tous sont tombés d’accord pour mettre en avant « la ré-appropriation de nos racines ». Llorenç Perrié a profite de l’occasion pour signaler la création en novembre de « Résistencia Catala » qui passera lors de sa première conférence de presse en novembre un partenariat avec la Ligue du Midi.

Puis vint le moment du repas très convivial et communautaire ou notre Ami le Cochon fût mis à l’honneur sous toutes ses formes.

L’après midi fût studieuse avec l’organisation d’ateliers qui ont connu un franc succès. Notamment l‘atelier « argumentaire »  ou les participants avant de prendre la parole en publique pour défendre leurs arguments, devaient réfléchir à quatre thématiques: Qui est l’ennemi? Sommes nous de droite? Quelle Europe pour nos nations ? Avons-nous une vocation révolutionnaire ou électorale ?

Richard Roudier de préciser: « comme on pouvait s’y attendre, les débats furent parfois passionnés mais toujours respectueux. Ils ont permis de révéler quelques points de friction, ce qui prouve que nous ne sommes pas un mouvement monolithique et qu’en dehors de la question de notre identité qui n’est pas négociable, chacun peut défendre son point de vue. »

A noter l’unanimité des participants lorsqu’il s’est agi de « désigner l’ennemi prioritaire », il n’y eut aucune hésitation; je cite:  » les Kollabos et profiteurs de l’immigration ont été formellement désignés. Personne ne s’y est trompé : l’invasion colonisation que connaît actuellement notre pays n’est pas un hasard ni une fatalité. Elle est savamment orchestrée par des groupes d’intérêt ».

Richard Roudier en conclusion soulignait que cette fête avait été un grand succès et l’occasion d’engranger de très nombreuses adhésions. Il a donné rendez-vous pour une nouvelle action de résistance sur le thème « Halte à l’invasion » le samedi 8 octobre dans les rues de Montpellier.

 

L’ensemble du compte rendu, des commentaires et toutes les informations se trouve sur leur site: www.liguedumidi.com

Jean-Marie Guiglia

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *