Aller au contenu

Il faut appeler un chat un chat

On dit toujours qu’il y trois grandes religions : Le christianisme, le judaïsme et l’islam. D’ailleurs ceux qui en parlent: les médias et leurs courroies de transmission oublient toujours et volontairement de citer le paganisme, l’hindouisme, le shintoïsme, le bouddhisme, le chamanisme, le caodaïsme etc etc. D’ailleurs vous l’aurez remarqué, la presse, les radios et les différentes chaînes de télé n’invitent, pour expliquer l’actualité, qu’exclusivement les représentants des trois principales religions monothéistes, bizarre, comme c’est bizarre… comme si les autres importaient peu et n’étaient pas significatives. Mais bon passons !

 

Islam Christianisme Judaïsme

Je ne vous ferai pas l’offense de revenir en arrière même si l’histoire de ces 3 religions, qui n’en sont qu’une en réalité, est une suite depuis 2000 ans de massacres, guerres, vols, conquêtes, meurtres, assassinats, escroqueries, racket j’en passe et des meilleures, mais toujours au nom d’un dieu (avec minuscule) d’amour, de tolérance, de compréhension et de pardon. Et bien dis donc, s’il n’était tout ça qu’est ce que ça serait ?

Aujourd’hui l’une d’elles : l’islam tient la une de l’actualité depuis des dizaines d’années avec une accélération vertigineuse et très inquiétante de son rayonnement. En France, fille aînée de l’Église comme on dit et en Europe il y a un retrait significatif de l’influence du christianisme et en particulier de sa composante principale, le catholicisme au profit de l’islam. Avec la complicité et la collaboration active des « élites » de notre pays, cette dernière s’engouffre dans le vide laissé à l’abandon par la première, l’islam retrouvant ainsi un esprit de conquête jamais oublié.

Alors oui il faut savoir dire les choses et désigner l’ennemi. En aucun cas il n’y a de discrimination, ni de stigmatisation (un mot dont on nous rebat les oreilles depuis relativement peu de temps), mais quand un vers est dans le fruit, personne ne veut le manger.

Alors la bien-pensance va s’acharner à minimiser les actes, trouver des excuses, pardonner aux auteurs. Ils vont utiliser tout l’arsenal législatif, utiliser la « novlangue » via les médias comme : l’islam n’est pas le terrorisme, islam et islamistes sont deux choses différentes, la solution c’est la laïcité, il faut éduquer les français, les « beurs » sont devenus des jeunes des banlieues, les cités zones de non droit sont désormais des quartiers sensibles et tout à l’avenant… Il parait que l’immigration est une chance pour la France (qu’ils disent !).

Agression

Il n’empêche que si l’islam n’est pas une religion terroriste, depuis des années, tous les auteurs d’actes odieux dans le monde sont des islamistes qui se réclament de cette religion et des mouvements qui la représentent. Alors il faut appeler un chat un chat et un islamiste radical un terroriste adepte de l’islam. L’islam modéré est un leurre qui n’existe pas.

Finalement tous les problèmes actuels de terrorisme et de sécurité proviennent exclusivement de l’islam et des islamistes. Avez vous vu en France et même en Europe des Bouddhistes, des Shintoïstes ou autres Hindouistes se faire exploser, détruire, assassiner, vandaliser ? Jamais. Il y a une immigration européenne ou asiatique dans notre pays dont on n’entend jamais parler, j’ai bien dit jamais. Étonnant n’est ce pas ? Pour terminer, posez vous la question de savoir s’il y a en prison plus de Français originaires d’Afrique du nord et subsaharienne, asiatiques ou européens ? Vous aurez la réponse en assistant aux délibérations d’un tribunal correctionnel ou d’une cour d’assise.

Le problème étant posé, c’est à nous de trouver la solution. J’en ai bien une, mais je ne suis pas sûr qu’elle soit politiquement correcte…

Jean-Marie Guiglia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *