Aller au contenu

Le Grand Remplacement : Renaud Camus en pays Cavare

Renaud Camus était l’invité du cercle Cavare et le la Ligue du Sud vendredi dernier, 22 avril 2016 à Cavaillon.

C’est plus de 70 personnes qui ont écouté avec intérêt la conférence de Renaud Camus dont le thème était: Le Grand Remplacement, fantasme complotiste ou phénomène institutionnel ?

 

Renaud Camus n’a pas eu besoin de définir le grand remplacement car c’était un phénomène et non pas un concept. Qu’il n’y avait pas un complot au sens stricte du terme mais un ensemble d’éléments concordants qui permettent, justifient et valident ce grand remplacement.

Il a particulièrement insisté sur le remplacisme , l’idéologie qui promeut le grand remplacement. « C’est à dire le remplacement de tout par tout, des hommes par les hommes, des peuples par les peuples, des êtres humains par les machines, des animaux par les choses,du vrai par le faux, de la vraie vie par son imitation à bas coût, bref de l’interchangeabilité générale… » et de continuer, « le remplacisme est la forme achevée de l’antiracisme, son horizon indépassable, sa conséquence mentale, son aboutissement nécessaire ».

 

 

Ses propos étaient systématiquement illustrés par de nombreux exemples, comme la situation en Allemagne avec l’opposition entre Pegida et la chancelière Merkel, mais aussi du rôle de soumission de l’église catholique et de son chef le pape François, du développement du transhumanisme ou encore de l’ambiguïté réelle au sein du Front National sur ce sujet.

« La Némésis du remplacisme c’est qu’il remplace un peuple soigneusement préparé par ses soins au Grand Remplacement par un peuple de farouches identitaires ; un peuple de veaux industriels, si l’on veut, par un peuple de loups affamés » . Tout est dit.

 

Avant de très nombreuses questions, Renaud Camus a conclu sur l’impérieuse nécessité d’ouvrir grands les yeux pour bien appréhender la situation et a appelé les Français et les Européens à se regrouper pour faire face et résister aux partisans et acteurs de changement de peuple et de civilisation.

 

L’avenir est sombre, mais entre nos mains.

Jean-Marie GUIGLIA

Une réflexion au sujet de « Le Grand Remplacement : Renaud Camus en pays Cavare »

  1. diego paljuna dit :

    Excellent, merci pou cette information vraie et sans concession

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *