Aller au contenu

Du Rififi au RBM du pays d’Aix ?

Marion Maréchal Le Pen accompagnée de Stéphane Ravier était en meeting à Aix jeudi dernier 12 novembre. Je m’étonnais de ne pas voir à cette occasion, Josyane SOLARI, conseillère municipale pour le RBM à la mairie d’Aix en Provence.

C’est le conseiller municipal Raoul Boyer, ainsi que Nathalie Chevillard, militante du FN / RBM, qui ont été, eux, présentés, salués et encouragés dans leurs actions, mais rien pour Madame Solari, pas un mot ! Bizarre dans une ville ou les conseillers municipaux RBM ne sont pas légion…..

 

L’explication vient de l’intéressée qui le dit elle même dans son communiqué de presse envoyé à l’AFP et à la Provence; je cite: « Je dénonce l’attitude irresponsable de M. Stéphane RAVIER, tête de liste FN aux Elections Régionales dans les Bouches-du-Rhône car je me retrouve candidate à la 36ème place sur sa liste alors que je ne souhaitais plus y figurer et lui en ai fait part par lettre recommandée avec accusé de réception. Il n’a pas tenu compte de ma décision motivée par le fait qu’aucun élu d’Aix ne figure en place éligible sur sa liste. Je trouve cela illogique pour la deuxième ville du département.  »

 

Comme à son habitude, Josyane Solari, ne mâche pas ses mots. Faut-il voir une scission au sein du RBM dans la région aixoise ? Marion Maréchal-Le Pen veut elle privilégier Marseille au détriment d’Aix ? La liste FN des Bouches-du-Rhône conduite par Stéphane Ravier semble pourtant bien équilibrée du point de vue de la représentation des territoires (voir notre article sur la liste de S. Ravier). Et s’il est vrai que la liste fait la part belle à la ville de Marseille, la préfecture des Bouches-du-Rhône représente toute de même 50 % de la population du département. Est ce un petit règlement de compte entre « amis » ou quelque chose de plus profond ?

 

Pour trouver un début de solution, il faut remonter dans le temps et reprendre la déclaration de Catherine Rouvier, autre conseillère municipale d’Aix, publiée sur son blog le 13 novembre.

 

Elle nous annonce sa démission de secrétaire pour le Front National de la 14 ème circonscription des Bouches du Rhône et de la section Aix en Provence. Mais plus étonnant encore elle semble régler un compte à la fois avec Josyane Solari et Stéphane Ravier je cite :

« Je me suis également retirée de la liste des régionales qui n’a retenu pour Aix que deux candidatures, la mienne en 18eme position, certes éligible en cas de victoire probable de notre candidate, mais peu valorisante pour la ville , et celle en 36eme position d’une conseillère qui a notoirement très peu milité mais en revanche agi très efficacement pour empêcher la constitution du groupe « Aix Bleu Marine » que j’avais réussi à créer en obtenant un vote favorable de 33 conseillers sur 55. Sa présence, intolérable pour les militants, vaut négation pure et simple du travail que j’ai accompli avec eux en trois ans à la demande de Marine le Pen. : faire renaître de ses cendres à Aix en Provence un Front qui depuis les divisions mégrétistes, n’était même plus en mesure de présenter une liste aux élections municipales, et faire passer son score au dessus de la barre des 30 %, comme ce fut le cas au deuxième tour des élections départementales, un an après avoir réalisé le score inespéré de 11% lors des municipales. »

Elle continue et dénonce en vrac  » le cumul des candidatures, le favoritisme, les négociations d’arrière-cour… » au détriment de « la compétence, du dynamisme et de l’engagement ».

 

Certes la création d’une liste est souvent l’objet de difficultés qui nécessitent des arbitrages pour trouver le juste et légitime équilibre entre différents paramètres. Le Front n’échappe pas, comme les autres partis, aux querelles liées à cet exercice de cuisine interne. Mais à l’aune de la prochaine élection avec un enjeux déterminant, le pays semble vouloir un changement réel et profond, alors est ce vraiment le moment de se disperser ? N’oubliez pas Mesdames et Messieurs que chaque voix compte….

 

Jean-Marie Guiglia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *